Blog

6 pièges à éviter avant un achat en Espagne

Nous contacter

Vous avez envie de concrétiser votre rêve d’acquérir votre maison en Espagne pour les vacances ? Ou vous voulez vous y installer durablement ?​​ Cet eldorado est désormais à votre portée et vous souhaitez éviter tous les dangers en amont des premiers paiements ? C’est possible ! Découvrez les 6 pièges à éviter avant un achat en Espagne ! Profitez de conseils pratiques et projetez vous tranquillement dans votre future vie !

1er piège : se dissiper dans la recherche

Vous vous lancez dans la quête​ de la maison ou de l’appartement de vos rêves. Vous cliquez sur toutes les annonces que vous trouvez intéressantes mais vous commencez à réaliser que l’Espagne est un grand pays. Vous allez perdre votre temps à lire toutes les propositions que vous trouvez. Pour optimiser votre recherche, il est important de définir des points essentiels !

Toutes les régions de ce pays de la péninsule ibérique ne se ressemblent pas donc posez-vous les bonnes questions. Préférez-vous vivre en ville ? À la campagne ? En bord de mer ? Et anticipez votre accessibilité : souhaitez-vous vous déplacer en voiture ou utiliser les transports en commun ? Pouvez-vous aller faire vos courses à proximité ? Réfléchissez également bien à votre projet : résidence secondaire ou résidence permanente ? Car si vous souhaitez vivre en Espagne, pensez à l’école pour vos enfants, par exemple !

En répondant à toutes ces questions, vous affinerez votre recherche et serez plus efficace !

2ème piège : l’Espagne n’est pas la Belgique

Vous pouvez penser que l’Espagne n’est pas si loin, que c’est un pays de l’Union Européenne, et que ce sera sensiblement similaire à votre situation en Belgique. Mais l’immobilier espagnol rencontre quelques situations particulières auxquelles vous devez être attentif.​

Lors de votre visite, soyez proactif et posez les bonnes questions concernant les matériaux de construction. Vérifiez que les branchements (eau et électricité) soient également aux normes. L’insonorisation des pièces n’est parfois pas optimale donc faites attention à la localité choisie et au type de bien que vous souhaitez : appartement ou maison individuelle.

Bien trop souvent les personnes prévoient des visites durant la période estivale. Il est conseillé de les faire à une autre période de l’année surtout si vous souhaitez en faire votre future résidence principale. Ainsi vous ne serez pas dans l’illusion d’un temps de vacances et vous pourrez anticiper un autre problème important : l’humidité.

Enfin, pensez au futur ! Observez donc l’environnement dans lequel vous souhaitez peut-être​ vous installer pour éviter de vous retrouver dans une future zone urbaine qui ne vous donnera plus l’envie de​ revenir avec le même enthousiasme !

3ème piège : vouloir tout faire par vous-même​​

Vous commencez à le comprendre, vous avez beaucoup de choses à prendre en compte pour votre futur achat en Espagne. Vous êtes en Belgique et vous savez que ce ne sera pas facile pour vous d’entreprendre toutes les démarches tout seul. N’hésitez pas à vous faire accompagner !

En effet, ce n’est plus un secret pour vous, l’Espagne a ses particularités. Si vous souhaitez investir dans un bien immobilier, entrez en contact avec un conseiller immobilier. Il pourra vous aider à mieux appréhender les prix du marché, le comportement des agences immobilières et à négocier votre futur achat.

Attention, en Espagne, le rôle​​ du notaire est plus limité qu’en Belgique !

Il vous faudra faire appel à un avocat pour savoir si le terrain a obtenu toutes les autorisations de bâtir, par exemple.

Prenez bien en compte tous ces éléments car ce seront des dépenses supplémentaires à prendre en charge dans votre projet d’achat en Espagne !

4ème piège : mal estimer votre capacité financière

Le prix de votre nouvel appartement ou de votre nouvelle maison ne sera pas le coût fina​l de votre transaction. Des taxes, des charges et des frais associés vont s’ajouter au prix : frais d’acquisition, ​frais de notaire/avocat, inscription sur le registre des propriétés, etc.

Pensez également à l’après ! Vous devrez meubler et décorer votre nouveau bien. Vous aurez aussi les charges correspondantes telles que les factures d’eau et d’électricité, des impôts​ relatifs à cette acquisition et, peut-êtr​e, des mensualités hypothécaires.​

En considérant ces informations, n’oubliez donc pas de vous renseigner sur vos possibilités de crédit hypothécaire auprès d’une banque en Belgique ou directement en Espagne.

5ème piège : attendre avant les premières procédures

Pour entreprendre toutes les démarches d’achat de votre futur bien immobilier en Espagne, une information est essentielle : votre NIE !

Il s’agit du “Número de Identidad de Extranjero”, autrement dit, le numéro d’identification d’étranger. Avec cet identifiant, vous vous ouvrez la porte à toutes les démarches administratives espagnoles pour un ressortissant étranger et, vous concernant, la signature de l’acte d’achat de votre futur bien immobilier.

Vous devez donc anticiper la procédure pour acquérir cette information car elle peut prendre plusieurs semaines. Si vous vous trouvez en Belgique, vous devez vous rendre dans le consulat espagnol le plus proche de votre domicile.

Mais ne vous inquiétez pas ! Les équipes de Secundo s’occupent des démarches pour l’obtention de votre NIE, tout comme des autres démarches, en général. Cela fait partie des services Secundo et, le tout, sans frais !

L’obtention de ce numéro vous permettra également de pouvoir ouvrir un compte bancaire directement auprès d’une banque espagnole. Cela peut vous être​ utile pour contracter votre crédit hypothécaire directement en Espagne comme vous venez de le découvrir, ou pour associer vos prochaines factures liées à votre maison ou votre appartement. Vous éviterez ainsi des frais bancaires supplémentaires !​

6ème piège : ne pas penser à votre futur

Comme pour tout achat de cette envergure, il est important de vous projeter et d’essayer d’anticiper certains scénarios. La revente de ce bien immobilier sera peut-être​ une nécessité : sa localité ne vous plait plus, votre situation familiale a changé, vous avez de nouveaux projets de vie, ou alors vous ne l’utilisez plus vraiment et vous souhaitez le louer !

C’est donc un élément à prendre en compte dès votre recherche ! Les biens les plus recherchés seront les plus faciles à revendre ! Pour la location, les touristes sont le plus souvent intéressés par des appartements fonctionnels qui ne feront pas grimper leurs budgets.

Une acquisition en Espagne en toute quiétude !

De nombreux facteurs sont à prendre en compte avant le futur achat qui changera votre vie ! L’idéal est de vous faire accompagner par Secundo. Toutes les démarches sont accomplies par nos équipes et sans frais supplémentaires ! Contactez-les sans plus attendre et laissez vous guider jusqu’à votre nouvelle vie en Espagne !

Retour à la liste d'articles
|
Conctez-nous